Aller au contenu principal

Soutenir les enseignants dans les efforts de retour à l’école : guide d’utilisation à l’intention des chefs d’établissement

/

La réouverture des établissements fermés en raison du COVID-19 suscite de nombreuses questions chez les chefs d’établissement. Ils ont pour priorité absolue d’assurer la santé et la sécurité de la communauté scolaire. Parallèlement, ils doivent veiller à ce que les employés en « première ligne » – les enseignants et le personnel de soutien à l’éducation – bénéficient de l’aide, de la protection et des outils nécessaires pour reprendre leur travail.  Les enseignants ont joué un rôle majeur à la suite de la fermeture des établissements en assurant la continuité de l’apprentissage et en maintenant le contact avec les élèves et leur famille. Ils seront tout aussi importants lors de la réouverture des établissements.

L’UNESCO, l’Équipe spéciale sur les enseignants et l’Organisation internationale du Travail ont publié un guide pour aider les chefs d’établissement à soutenir et à protéger les enseignants et le personnel de soutien à l’éducation lors de la réouverture des établissements. Le guide complète le Cadre pour la réouverture des écoles, une initiative conjointe, et les Orientations à l’intention des décideurs publiées par l’Équipe spéciale sur les enseignants le mois dernier. Il regroupe les sept dimensions énoncées dans les orientations stratégiques en une série de questions directrices et de conseils réalisables.

À l’heure où les établissements rouvrent leurs portes, nous améliorons sans cesse nos connaissances sur les problèmes et les occasions que rencontrent les chefs d’établissement et l’ensemble de la communauté scolaire. Au cours des prochains mois, nous ferons en sorte d’être à l’écoute des personnes en première ligne afin de relayer leur expérience et les enseignements tirés auprès des lecteurs.

Figure 1. Les sept dimensions de l’aide au personnel et aux enseignants lors de la réouverture des établissements

Figure 1. Seven dimensions to support teachers and staff as schools reopen

Le guide reconnaît l’importance du contexte local. Dans de nombreux pays, la pandémie évolue de jour en jour. Un vaste éventail de facteurs influe sur les décisions locales au sujet de la date de réouverture des écoles ; ce qui convient pour une école peut ne pas s’appliquer à une autre. Quel que soit le contexte, les chefs d’établissement devront fixer des priorités et reconnaître que des compromis pourront s’avérer nécessaires. Pour faciliter la distanciation physique, les établissements seront peut-être amenés à, par exemple, réduire le nombre d’enseignants et d’élèves présents sur place en rouvrant sur une base sélective et en échelonnant le retour par classe ou par niveau. Il leur faudra peut-être privilégier certaines catégories de population ou certains groupes d’apprenants, tels que les élèves vulnérables et à risque et les enfants de travailleurs essentiels. Dans certains cas, il pourra être envisagé de fermer à nouveau les écoles. Parallèlement, les ressources disponibles pourront être réaffectées afin de faire en sorte que les bâtiments scolaires et les équipements de sécurité soient prêts à être utilisés, ou de mieux préparer les enseignants et le personnel de soutien à l’éducation.

Le guide met en lumière que les chefs d’établissement doivent tenir compte d’aspects clés concernant les enseignants et le personnel de soutien à l’éducation tandis qu’ils adaptent les directives nationales relatives à la réouverture des établissements.

 

  • L’importance de la consultation et de la communication

Les enseignants, le personnel scolaire et leurs organisations représentatives doivent prendre activement part à l’élaboration des politiques et des plans de réouverture des écoles, y compris des mesures de sécurité et de santé au travail visant à protéger le personnel. Communiquer avec les enseignants, les apprenants et le personnel de soutien à l’éducation au sujet de la réouverture des écoles peut permettre de clarifier ce qui est attendu d’eux et de mettre en avant leur rôle dans la réussite des efforts déployés pour garantir un retour à l’école sûr et inclusif, y compris un bien-être général, et le rétablissement de l’enseignement et de l’apprentissage.

Lorsque les autorités centrales décideront de rouvrir les établissements scolaires, il sera important de communiquer rapidement, clairement et régulièrement avec les parents et les communautés scolaires pour comprendre leurs préoccupations et renforcer l’appui aux plans de réouverture. Les parents souhaiteront connaître les mesures de protection mises en place pour limiter les risques sanitaires. Ils auront également besoin d’en savoir davantage sur l’engagement continu de l’école à l’égard des grands principes et objectifs pédagogiques. Les enseignants étant souvent le premier point de contact avec les parents, ils devront être préparés de façon à garantir que chacun reste constamment informé de la situation.

 

  • Rassurer les enseignants et le personnel scolaire quant à leur santé, leur sécurité et leurs droits

Le bien-être des enseignants, du personnel de soutien à l’éducation et des élèves est au cœur de la prise de décisions. Il est important de contrebalancer le souhait de rouvrir les établissements scolaires avec la prise en considération des risques (et des besoins) auxquels font face les enseignants, le personnel de soutien à l’éducation et les apprenants, de façon à fournir une réponse efficace aux membres les plus vulnérables de la communauté scolaire.

Une évaluation et un soutien psychologiques et socioémotionnels continus à destination des enseignants et des apprenants peuvent faire partie des interventions menées à l’échelle scolaire pour parer à ces problèmes. Les chefs d’établissement et les enseignants doivent avoir la possibilité de répondre à leurs propres besoins, de prendre soin d’eux et de gérer leur stress. Les chefs d’établissement peuvent aider les enseignants à développer des compétences en matière de gestion du stress et d’adaptation, qui leur permettront d’exercer leur profession efficacement et d’apporter aux apprenants le soutien psychosocial dont ils ont grand besoin. Il est par ailleurs essentiel de comprendre que les établissements scolaires sont un lieu de travail et qu’il importe plus que jamais de respecter les droits et la situation de leurs employés.

 

Avant la réouverture des écoles, les enseignants avaient peur de reprendre le travail et de contracter le virus, tout comme les parents. Nous n’avions pas d’installations d’eau, d’hygiène et d’assainissement, ni de masques, et les classes étaient nombreuses. Discuter avec le personnel de santé nous aurait été d’un grand secours. Par ailleurs, il aurait été rassurant que des psychologues assurent une prise en charge psychosociale dans les écoles. Finalement, nous avons pu obtenir suffisamment d’installations sanitaires et de masques auprès d’une ONG internationale pour que tous les élèves d’une certaine année retournent à l’école pour préparer leurs examens. Les classes étaient scindées en deux », a déclaré le directeur d’une école primaire à Ouagadougou, au Burkina Faso.

 

  • S’appuyer sur l’expertise des enseignants dans le nouvel environnement des salles de classe

Dans la plupart des contextes, le retour dans les salles de classe ne sera pas anodin. Dans certains cas, seuls certains élèves seront présents, dans d’autres, les classes seront alternées. Les plans de cours, les évaluations et les programmes d’enseignement globaux seront adaptés, et il faudra préparer et assurer des cours de rattrapage.

Les chefs d’établissement doivent veiller à ce que les enseignants aient les moyens de prendre des décisions à l’égard de l’enseignement et de l’apprentissage. Ils peuvent, en collaboration avec ces derniers, modifier les programmes d’enseignement et les évaluations en fonction des calendriers scolaires révisés et des instructions émanant des autorités centrales. Les chefs d’établissement doivent également aider les enseignants à réorganiser les salles de classe pour promouvoir une stratégie d’apprentissage accéléré et de rattrapage, tout en respectant les réglementations en matière de distanciation physique.

Les enseignants continuent de jouer un rôle crucial dans l’identification des lacunes d’apprentissage et l’élaboration de réponses pédagogiques. Ceci est particulièrement vrai pour les groupes vulnérables, notamment les familles modestes, les filles, les personnes ayant des besoins particuliers ou présentant un handicap, les minorités ethniques ou culturelles et les personnes vivant dans des zones rurales reculées privées d’accès à un enseignement à distance.

Pour mener à bien la réouverture des établissements, il est important que les enseignants et le personnel de soutien à l’éducation bénéficient d’une préparation professionnelle appropriée afin de pouvoir assumer leurs responsabilités et de répondre aux attentes. La formation, l’apprentissage entre pairs et la collaboration avec d’autres enseignants, aussi bien au sein de l’école qu’en dehors, seront essentiels. De tels soutiens seront particulièrement importants si les enseignants sont amenés à exercer en face à face et à distance et voient augmenter leur temps de travail.

Ceci est la première édition du guide à l’intention des chefs d’établissement, lequel vise à soutenir les enseignants et le personnel éducatif au cours de la pandémie de COVID-19, dans le cadre de leurs efforts de retour à l’école. Il s’agit d’un document évolutif. Il sera mis à jour fin juillet 2020 à l’aide des dernières informations et des nouveaux enseignements tirés au fur et à mesure de l’évolution de la crise et de l’intervention déployée pour y faire face.

Téléchargez le guide.