Aller au contenu principal

« Zoom » sur l’apprentissage pendant le Covid-19

/

Je m’appelle Anne-Fleur Lurvink et j’enseigne au Lycée Kralingen qui est une école secondaire de Rotterdam, aux Pays-Bas. J’enseigne l’anglais langue étrangère à des élèves âgés de 15 à 18 ans. Je fais aussi du mentorat pour un groupe de 21 élèves et je suis chef de département et coordinatrice pour le Réseau des écoles associées de l’UNESCO. En plus d’enseigner, je travaille aussi dans le domaine du développement international où je suis consultante en autonomisation et en éducation des jeunes.

Jamais, lorsque j’ai rejoint le domaine de l’éducation, je n’aurais pu imaginer qu’une crise comme la crise actuelle du COVID-19 puisse frapper à notre porte. Le fait de faire partie d’une équipe enthousiaste et dynamique, engagée à assurer la continuité pédagogique dans ces moments difficiles, a fait toute la différence.

 

La nécessité est la mère de l’invention

Dès l’annonce de la fermeture des écoles, nous nous sommes réellement mis à fonctionner en équipe. Les enseignants se sont réunis à l’école pour une courte séance de brainstorming et, en une seule journée, ils ont commencé à transformer le programme d’enseignement en un programme en ligne. Naturellement, nous continuons d’apprendre et nous inventons au fur et à mesure, mais ce qui rend le processus gérable, c’est le fait que nous soyons tous dans le même bateau.

Le développement des enseignants s’est trouvé accéléré et l’apprentissage par les pairs a été au cœur de cet effort. Lorsque l’un de nous est confronté à certains défis, les autres entrent en action, organisent un Zoom d’équipe, et nous apprenons les uns des autres. Nous faisons aussi jouer notre créativité et notre réflexion sort des sentiers battus. Par exemple, nous avons remplacé les tests par de petits projets de recherche. Il existe aussi toute une gamme d’applications gratuites pour apprendre en ligne. Un site Web est très utile : https://www.todaysteachingtools.com/ ; il propose différents diagrammes qui permettent de trouver l’outil TIC le mieux adapté à un objectif. On y trouve aussi un cours gratuit pour l’apprentissage des langues en ligne.

Par ailleurs, je m’efforce d’intégrer mes élèves au processus. Ils ont souvent une connaissance bien plus vaste des TIC, ils ont fait d’excellentes suggestions et fourni un excellent retour d’information (par exemple sur la façon de désactiver le mode Annotation dans Zoom si je ne veux pas que mes élèves expriment leur créativité dans mon PowerPoint).

Nous nous efforçons aussi de rester de bonne humeur en faisant preuve d’humour face à la réalité, d’accepter que les choses n’aillent pas comme prévu et de nous divertir de temps à autre. Il est également important de permettre à nos élèves de garder confiance dans le fait que cette situation prendra fin et que tout ira bien pour eux.

 

Les défis

En dépit des nombreuses solutions créatives et de la collaboration accrue entre les enseignants, il n’en demeure pas moins que de nombreux défis sont à relever. Les plus évidents sont l’équilibre entre le travail et la vie personnelle, difficile à préserver lorsqu’il faut être continuellement disponible en ligne, et les problèmes liés à la (non) connaissance du numérique.

L’apprentissage en ligne repose sur l’hypothèse que les élèves ont la possibilité de suivre cet enseignement à la maison. Ce n’est malheureusement pas le cas de tous les élèves. Les moins favorisés risquent davantage de prendre du retard et le déficit d’équité s’accroît pendant cette crise.

Nous nous soucions également du bien-être social et émotionnel de nos élèves. Il est devenu plus évident que jamais que les écoles ne sont pas seulement un lieu de transfert des connaissances. C’est un lieu où les enfants se socialisent et grandissent. L’école est un lieu sûr pour ceux qui vivent dans des foyers instables. Comment assurer ce soutien à distance ? Le rôle du mentor est devenu plus important parce que nous sommes responsables de la communication avec les élèves et avec leurs parents.

Outre les cours en ligne, nous organisons également un cours hebdomadaire réservé à la discussion, où nous cherchons à savoir comment les élèves font face. En collaboration avec l’équipe de soutien scolaire, nous essayons de suivre chaque élève et de nous assurer de son bien-être, mais c’est extrêmement difficile. Certains élèves « disparaissent » et les écoles n’arrivent pas entrer à en contact avec eux ou avec leurs parents.

 

Autonomisation des enseignants

Nous avons eu la confiance nécessaire pour trouver des solutions et des idées et nous participons au dialogue politique dans nos écoles. Je pense que c’est essentiel pour réaliser l’apprentissage à distance.

En tant qu’enseignant, vous connaissez votre contexte et vos élèves, vous savez ce dont ils ont besoin. En ce qui concerne l’apprentissage et la nécessité de faire en sorte que personne ne soit laissé de côté, l’aide apportée aux enseignants pour relever ce défi déterminera l’issue de la crise. J’apprécie d’être membre de plusieurs réseaux d’enseignants et d’éducateurs du monde entier, nous échangeons nos expériences et partageons nos connaissances. Je recommanderais aussi cela à d’autres enseignants.

Rejoignez ces réseaux et séminaires sur le web pour que nous puissions décupler nos forces !

 

Quelques réseaux et plates-formes

**********************************************************

Ce blog fait partie de la campagne #RécitsdEnseignants de l’Équipe spéciale internationale sur les enseignants, créée pour mettre en avant les expériences des enseignants travaillant chaque jour pour s'assurer que leurs élèves continuent de bénéficier d'une éducation de qualité malgré la pandémie de COVID-19. Les modalités de participation sont disponibles sur notre site.