Aller au contenu principal

Teledidattica – l’enseignement à distance à l’ère du Covid-19 - #RecitsdEnseignants

/

Je m’appelle Barbara, je suis enseignante du primaire à Rome, en Italie, à l’Institut Padre Semeria-Principe di Piemonte, l’une des rares écoles publiques situées dans un parc. Cet emplacement nous permet de faire beaucoup d’enseignement en plein air. J’enseigne l’italien, l’histoire, la technologie, la psychomotricité, la musique et l’éducation civique. Mes élèves ont 10 ans (5e année).

Ma première expérience de l’enseignement à distance date de 2010, avec des leçons vidéo diffusées en direct de ma classe et destinées à des enfants traités pour un cancer à l’hôpital IFO de Rome. J’utilise aussi les ordinateurs et les téléphones portables avec mes élèves à l’école.

J’ai même mon propre espace à la chaîne de télévision RAI1, dans l’émission « Uno Mattina in famiglia », où je parle de mon enseignement et que j’utilise maintenant pour expliquer l’apprentissage à distance.

Mettre tout le monde en ligne

La nouvelle du Covid-19 a été si soudaine que nous avons d’abord été sous le choc. Toutefois, nous avons immédiatement commencé à activer différentes plates-formes pour être prêts à fournir un enseignement à distance. Dès que j’ai reçu l’autorisation du ministère de l’Éducation, de ma direction, et le consentement des familles de mes élèves, j’ai commencé à enseigner mes cours à distance.

Le processus n’a cependant pas été sans accroc. Pour organiser la connexion de chez moi avec mes élèves, nous utilisons plusieurs plates-formes : ZOOM, le registre de classe électronique AXIOS, EDMODO, Hub Class et Google Classroom. Nous avons heureusement pu obtenir l’aide d’un père qui possède des compétences numériques pour installer certaines plates-formes!

Le Ministère a également alloué des fonds pour la formation des enseignants et mon directeur a organisé les différentes activités avec « l’animateur numérique » pour communiquer avec nos élèves et débuter les cours.

Une première réunion de plate-forme a été organisée avec les parents de nos élèves, au cours de laquelle chacun a été encouragé à faire part de ses doutes, de ses préoccupations et de ses problèmes, dans le but de créer une organisation fonctionnelle interne pour les familles, sur la gestion des espaces et des outils informatiques.

Le partage et la coopération avec chaque enseignant ont joué un rôle fondamental dans la création du plan organisationnel, en particulier pour l’adapter à la capacité personnelle de chacun tout en tenant compte du bien-être émotionnel des élèves.

Activités d’enseignement électronique

Nous nous efforçons de préserver la notion d’emploi du temps. Toute la classe participe à des séances vidéo le matin à la même heure, de 10h30 à 13h. Les enseignants sont toujours présents afin que les cours vidéo ressemblent autant que possible à ceux qui sont dispensés en salle de classe. Nous écrivons nous-mêmes l’emploi du temps des différentes matières afin d’être mieux organisés. Pour ce qui est des enfants ayant des difficultés d’apprentissage, l’enseignant chargé du soutien est également toujours présent pour assigner aux élèves des tâches personnalisées dont il assure le suivi, même en apprentissage à distance. Nous avons également la possibilité de nous connecter aux plates-formes à tout moment.

Mon équipe d’enseignants a travaillé sur le registre de classe électronique AXIOS et sur la plate-forme EDMODO où les devoirs assignés à la classe sont affichés et où les élèves téléchargent leur travail. Les exercices sont fonction des sujets déjà abordés en salle de classe, l’examen des concepts impliquant l’utilisation de matériels en ligne téléchargeables tels que des feuilles d’exercices adaptées à partir des manuels mis à disposition par les éditeurs, et des applications spéciales offrant des exercices interactifs et des quiz.

Les enfants utilisent les plates-formes de façon autonome pour échanger des informations, étudier, jouer ou travailler ensemble sur des projets créatifs. Par exemple, ils ont créé des cartes pour la Fête des Pères et produit une vidéo pour célébrer le premier jour du printemps.

Nous essayons également de maintenir les activités parascolaires pour nos élèves. Nous avons créé des réunions virtuelles de Cineforum et un après-midi par semaine nous regardons des films à thème tous ensemble et nous travaillons ensuite sur la rédaction de textes narratifs. Nous faisons également des visites virtuelles à l’intérieur des musées. Nous avons une connexion qui nous permet de jouer et de chanter les airs d’Elisir d’Amore pour le projet Opéra.

Objectifs et résultats

Le travail est réalisé dans le respect du bien-être des enfants. La plupart d’entre eux se sont sentis immédiatement à l’aise avec les ordinateurs, les tablettes et les téléphones portables. Nous avons même vu que les enfants ayant des difficultés d’apprentissage semblaient plus motivés et confiants dans leur travail.

J’ai noté que les élèves suivant des cours vidéo étaient plus impliqués, motivés et prêts à suivre les leçons tous les matins et nous sommes contents de recréer le même environnement et les mêmes activités que dans la salle de classe. Même virtuellement, l’aspect communautaire de notre méthode d’apprentissage, où tout le monde aide tout le monde, est mis en évidence.

Nous avons vu que l’enseignement quotidien produisait d’excellents résultats en termes d’autonomie, d’autorégulation, d’auto-évaluation et de résolution de problèmes par les enfants. Cela sera également utile lorsque nous retournerons à l’école. Cependant, en ce qui concerne l’évaluation et les tests des élèves, nous, les enseignants, suivons les indications du ministre de l’Éducation.

Cela a été un défi, mais j’ai l’impression que cela donne de bons résultats.

Recherche et expérimentation

Nous avons également commencé à étudier l’impact de l’apprentissage à distance sur les élèves. Cette recherche est menée par le Professeur Margherita Orsolini de la Faculté de psychologie et de pédagogie du développement de l’Université La Sapienza. Nous utilisons APISMELA, un ensemble d’activités de formation qu’elle a conçu, servant à stimuler l’attention, le contrôle cognitif et la flexibilité, la mémoire de travail verbale.

Dans la mesure où cela constitue un nouveau mode d’instruction collective virtuelle et que c’est la première fois que la méthode est utilisée avec une salle de classe entière, les cours sont enregistrés et ils feront l’objet d’études et d’analyses pour voir quelles sont les implications de cette méthode sur les résultats d’apprentissage des élèves, en particulier des élèves présentant des difficultés d’apprentissage.

Barbara Riccardi

Barbara Riccardi a été finaliste du Global Teacher Prize de la Fondation Varkey.

**********************************************************

Ce blog fait partie de la campagne #RécitsdEnseignants de l’Équipe spéciale internationale sur les enseignants, créée pour mettre en avant les expériences des enseignants travaillant chaque jour pour s'assurer que leurs élèves continuent de bénéficier d'une éducation de qualité malgré la pandémie de COVID-19. Les modalités de participation sont disponibles sur notre site.