Aller au contenu principal

Comment travaillons-nous avec les élèves et les collègues pour assurer la continuité pédagogique malgré la crise ?

/

La sagesse populaire nous dit que le changement est la seule constante de notre vie, mais qui aurait pu s’attendre à un changement si drastique qu’il remette en question nos chances de survie ? L’école CNM accueille plus de 3000 élèves. Nous avons dispensé nos cours normalement jusqu’au 13 mars, date à laquelle le gouvernement nous a imposé de fermer. La réouverture était initialement prévue pour le 31 mars, mais la fermeture est maintenant prolongée jusqu’au 3 mai et des discussions sont en cours pour la prolonger encore jusqu’au 18 mai.

Le lundi 16 mars, les enseignants sont allés à l’école pour discuter de la voie à suivre et l’évaluer. Nous avons organisé de nombreuses réunions, puis nous sommes rentrés chez nous avec toutes nos ressources pour nous préparer pour les semaines suivantes. Dans le même temps, certains enseignants ont créé des vidéos pédagogiques. Nous les avons téléchargées pour les rendre accessibles à tous et les parents ont été ravis.

Le 18 mars, l’école a été fermée à tous, de telle sorte que les seuls soutiens et appuis disponibles ont été les cours en ligne organisés depuis chez nous. En 3 jours, nous avons réalisé une cinquantaine de vidéos pédagogiques, téléchargé des feuilles d’exercices et des présentations sur notre portail scolaire, mais cela ne semblait pas suffisant. Il semblait que la communication n’allait que dans un sens. Certes nous dispensions un enseignement, mais les élèves apprenaient-ils ? Avaient-ils accès aux matériels ? Y avait-il un moyen de suivre leur engagement et leur enthousiasme ?

La semaine suivante, nous avons débuté les cours Zoom pour les élèves les plus âgés et les enseignants se sont mis à créer des tranches d’une heure auxquels les élèves se sont connectés et l’apprentissage est alors devenu bidirectionnel. Nous avons pu voir nos élèves, répondre à leurs questions et télécharger des fichiers. Il restait cependant un problème. Que faire pour les élèves pour qui il était impossible de se connecter ? Comment nous assurer que ces cours d’une heure étaient à leur disposition pour qu’ils puissent les regarder de nouveau et les retravailler ? Comment afficher une évaluation après la fin d’une unité de cours pour tester les acquis ?

C’est ainsi que, tout en continuant à diffuser nos vidéos pédagogiques et nos cours sur Zoom, nous avons dû trouver autre chose pour rassembler les élèves sur une plate-forme commune. Je me suis donc connectée par LabXchange, une plate-forme en ligne gratuite qui intègre des expériences d’apprentissage et de recherche, initialement via Twitter. Le mercredi 25 mars, j’ai discuté avec Ilyana et Jessica de LabXchange, de la formation à la plate-forme et du soutien souhaité. J’ai également demandé à mes enseignants de me confirmer qu’ils étaient disposés à apprendre à utiliser cette nouvelle plate-forme. Le vendredi 27 mars, une formation a eu lieu pendant une heure et demie, s’adressant à environ 85 enseignants. Elle s’est très bien déroulée et le lendemain, nos comptes ont été créés sous le nom « École SVKM CNM » et les élèves ont été ajoutés. La plate-forme permet aux enseignants d’utiliser leur matériel virtuel en ligne et en particulier les simulations de laboratoire les plus importantes, en utilisant leurs propres matériels pédagogiques. Cela permet d’effectuer des tests et de réutiliser les matériels ; quant aux élèves, ils peuvent les revoir à tout moment. LabXchange a totalement répondu à nos besoins en matière d’enseignement et d’apprentissage.

Chaque jour, la presse et les réseaux sociaux rapportaient un accroissement du nombre de personnes infectées par le COVID-19 et la nécessité pour la population de prendre des précautions vitales. La panique est devenue un mode de vie. Nous avons voulu appuyer la santé mentale des élèves et pour ce faire, nous avons créé sur la page Facebook de l’école, des événements en direct tous les jours du lundi au vendredi, de 16 h à 16 h 30, qui nous ont permis d’aider nos élèves par le yoga, la cuisine, la musique, les jeux, les quiz et les histoires. Nous avons créé un emploi du temps pour les enseignants, indiquant à quel moment ils seraient en ligne avec leurs élèves, en compagnie d’un co-animateur, pour animer un événement dynamique et positif à travers lequel les élèves pourraient faire part de leurs sentiments à travers des commentaires et des émoticônes.

Jamais nous n’avions pensé que l’enseignement en ligne pouvait être aussi puissant que l’enseignement en face à face et qu’avec l’arrivée d’un virus, le monde entier devrait se recentrer, se réaligner et revoir la définition de la vie, du travail et du jeu. La crise nous a complètement mis à genoux, mais elle a aussi ouvert des fenêtres, pour manifester notre immense gratitude vis-à-vis de notre mère Nature et de tous les êtres humains.

 

Kavita Sanghvi

Kavita Sanghvi a été finaliste du Global Teacher Prize de la Fondation Varkey.

**********************************************************

Ce blog fait partie de la campagne #RécitsdEnseignants de l’Équipe spéciale internationale sur les enseignants, créée pour mettre en avant les expériences des enseignants travaillant chaque jour pour s'assurer que leurs élèves continuent de bénéficier d'une éducation de qualité malgré la pandémie de COVID-19. Les modalités de participation sont disponibles sur notre site